Un système de chauffage par géothermie ou aérothermie se compose de trois principaux éléments : un capteur d'énergie extérieure, une pompe à chaleur et une installation classique de chauffage. Les calories sont prélevées à basse température dans le sol, l’eau ou l’air puis récupérées par la pompe à chaleur pour produire de l'eau entre 40 et 65°C et alimenter les émetteurs de chauffage. 

La bonne solution pour faire des économies : la pompe à chaleur restitue de 3 à 6 kWh d’énergie pour seulement 1 kWh d’énergie consommée !

René Molé installe votre pompe à chaleur sur des installations neuves ou existantes.

L’aérothermie

Un système de pompe puise et restitue les calories contenues dans l’air.

Pour chauffer, ces calories sont amplifiées puis restituées via une pompe à chaleur au système de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire ou de chauffage de piscine. 

Pour refroidir, elles transitent via une liaison frigorifique vers l’intérieur de l’habitation.

La pompe à chaleur aérothermique permet de conserver son installation de chauffage (radiateurs, plancher chauffant, ventilo-convecteurs ou climatiseurs).

La géothermie - captage dans la terre

2 systèmes :

  • Le captage horizontal, préconisé lorsque l’on dispose d’un terrain étendu, et compatible avec une végétation basse. Un réseau de tuyaux installé à moins d'un mètre de profondeur transporte un fluide caloporteur qui absorbe les calories du sol. 
  • Le captage vertical, préconisé pour les petits terrains. Le capteur vertical génère d'excellents rendements : dès 15 m de profondeur, le sol offre une température constante de 10°C, quelle que soit la saison. Pour exemple, 2 sondes de 70 m de profondeur chauffent ou rafraîchissent une maison de 150 m2.

La géothermie – captage dans l’eau

Une solution envisageable si l’on dispose d’une nappe phréatique accessible techniquement. Une pompe à chaleur thermodynamique récupère les calories contenues dans la nappe. L'eau retourne ensuite dans son réservoir naturel par un circuit de rejet.

refs 2015